Le Finlandais Mikko Koskinen est présentement en train d’écrire une belle histoire. Repêché en 2009 par les Islanders de New York, le cerbère s’est exilé en Europe pour une période de 6 saisons. Signé en tant que joueur autonome par les Oilers d’Edmonton cet été, les attentes à son endroit n’étaient pas énormes. Il effectue cependant un boulot colossal devant cage de sa formation.

Déjà, on peut s’attendre à ce que Koskinen soit l’un des gardiens les plus victorieux de son repêchage. Sélectionné au 31e rang en 2009, 1er chez les gardiens de but, il est l’un des seuls cerbères de sa promotion ayant présentement un poste dans la LNH. Robin Lehner, Anders Nilsson et Darcy Kuemper sont les autres gardiens notables de l’encan 2009.

Avec plus de 230 parties jouées et près de 80 victoires, Lehner est jusqu’à maintenant celui qui mène la plus prolifique carrière nord-américaine. Koskinen a lui un nom bien connu sur le continent européen, ayant notamment remporté le titre de gardien de l’année de la KHL en 2015, en plus de remporter la Coupe Gagarin, remise aux champions de la ligue. Il a d’ailleurs remis la main sur cette coupe en 2017.

Avec de solides statistiques maintenues pendant un bon nombre d’années de l’autre côté de l’Atlantique, ce n’était qu’une question de temps avant que Koskinen tente de refaire le bond dans la LNH. Ses quatre petits matchs disputés en carrière avec les Islanders alors qu’il était tout jeune n’allaient certainement pas le satisfaire.

À 30 ans, il a donc tenté le retour. Ce n’est pas un secret pour personne que les essais du genre ne sont pas toujours de toute beauté. Les Oilers ont pris le risque de signer le Finlandais pour une saison à un coût raisonnable de 2 500 000$. Probablement une façon de pousser leur gardien d’office Cam Talbot à se surpasser.

Mais, les deux gardiens des Oilers comptent actuellement un nombre de matchs joués très semblables. Et Koskinen présente des statistiques plus intéressantes que son coéquipier. De plus en plus, il est apprécié des partisans des Oilers qui souhaitent dans certains cas le voir s’établir comme véritable gardien #1 de la formation.

Le nouvel entraineur-chef de l’équipe Ken Hitchcock semble d’ailleurs démontré une grande confiance en l’acquisition récente des Oilers. Il n’est pas rare dans les dernières semaines de voir Koskinen être d’office pour deux matchs de suite.

Un beau problème pour Edmonton, d’autant plus que Talbot semble reprendre du poil de la bête depuis que son poste de #1 est visiblement en danger. En date d’aujourd’hui, très difficile de prédire lequel des deux hommes masqués aura le mandat de mener la troupe à McDavid aux séries éliminatoires!

Photo : Capture d’écran Youtube

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s