La saison 2015-2016 de la LHJMQ en a été toute une pour l’attaquant Francis Perron. Alors capitaine des Huskies de Rouyn-Noranda, le natif de Laval a récolté pas moins de 108 points en saison régulière avant d’en ajouter 33 en séries éliminatoires. Il semble cette année retrouver sa touche offensive, cette fois dans la Ligue américaine de hockey avec le Barracuda de San Jose.

N’importe qui à qui vous poserez la question vous répondra que Perron est un grand leader. Il l’a notamment prouvé lors de la conquête de la Coupe du Président des Huskies en 2016, à sa dernière saison dans la LHJMQ.

Cette dernière saison s’est vraiment déroulée sous le signe du succès pour l’ailier gauche. En plus de soulever le gros trophée à la fin des séries, il a mis la main sur le trophée Michel Brière (MVP de la saison) et sur le trophée Guy Lafleur (MVP des séries).

Il a fait le saut chez les pros quelques moins plus tard. Les Senators de Binghamton, alors club-école des Sénateurs d’Ottawa, l’accueillaient dans leur rang étant donné que Perron avait été un choix des Sens au repêchage 2014 de la LNH (7e ronde).

Auteur de 26 points en 68 matchs, on peut parler d’une première saison chez les pros très respectable. À sa deuxième, Perron a connu une baisse de production avec une récolte de 15 points en 44 parties jouées. Un événement allait cependant tout changer pendant l’été…


Le rapport? Francis Perron a été impliqué dans la transaction Erik Karlsson et envoyé à San Jose, lui aussi. Gageons qu’un certain Timo Meier n’est pas étranger à la décision des Sharks d’inclure Perron dans la transaction. Les deux attaquants ont connu du succès ensemble avec les Huskies.

Pour l’instant, Meier explose dans la LNH. Perron, lui, obtient son lot de succès dans la Ligue américaine. En 25 matchs seulement, il a égalé son total de points de sa première saison chez les pros (26). Mieux encore, il est au premier rang des pointeurs du Barracuda actuellement. Son plus proche poursuivant affiche 19 points seulement! Au niveau de la AHL au grand complet, il cogne aux portes du top 20 des meilleurs pointeurs.

Son excellent différentiel de +15 est l’un des plus hauts de sa formation et le 7e meilleur du circuit. Ceux qui ont déjà vu jouer Francis Perron savent à quel point il est responsable et qu’il joue très bien dans les deux sens de la patinoire.

Avec 76% de victoires, le Barracuda de San Jose se retrouve au tout premier rang du classement général de la AHL. Être le meilleur pointeur d’une équipe est une chose, mais être le meilleur pointeur de la meilleure équipe d’un circuit professionnel en est une autre. Une chose est certaine, Francis Perron est loin d’être étranger aux succès de sa formation. Dans un temps pas si lointain, il pourrait très bien rejoindre son compagnon Timo Meier dans la plus grande ligue du monde.

Photo : capture d’écran YouTube

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s