L’an dernier à Buffalo, la Suède est passée bien près de mettre la main sur la 3e médaille d’or de son histoire au Championnat du Monde Junior. Les joueurs Canadiens (et les officiels?) en ont décidé autrement. Aussi solide en attaque qu’en défense en 2018, le pays scandinave pourrait avoir de la difficulté à acheter des buts dans le tournoi qui s’amorce aujourd’hui.

Si Elias Pettersson, Alex Nylander, Jesper Boqvist et Lias Andersson ont mené la Suède en grande finale en 2018, ils ne pourront d’aucune façon le faire dans quelques jours. Pourquoi? Ils ne sont plus là. D’autres devront prendre les commandes. Le plus susceptible de dominer est Isac Lunderstrom…

À part Lunderstrom, les attaquants qui pourraient avoir un certain impact sont selon moi Lucas Elvenes et Filip Hallander. Oskar Back m’intrigue et je crois qu’il pourrait s’avérer une belle révélation dans les prochains jours. L’espoir du Canadien Jacob Olofsson devrait connaitre un bon tournoi, mais ce n’est probablement pas lui qui marquera le plus de buts pour la Suède. D’autres pourraient bien faire. Ceci dit, je ne connais pas tout et je serais heureux d’être surpris par certains jeunes.

Mais ça, c’était l’attaque. Alors que je m’apprête à parler de la défensive, je m’excite. Voici les défenseurs qui feront partie de l’alignement : Adam Boqvist, Adam Ginning, Rasmus Sandin, Nils Lundkvist, Erik Brannstrom, Filip Westerlund, Philip Broberg.

Boqvist (18) est un jeune quart-arrière d’exception. Après un lent début de saison à London, il est dominant dernièrement. Ginning (18) a joué en SHL dès l’âge de 16 ans. Il est extrêmement mature et fiable. Sandin (18) joue déjà dans la AHL et peut amasser des points. Lundkvist (18) peut aussi apporter quelque chose offensivement. Brannstrom (19) sera sans aucun doute le général en défense et pourrait rapidement devenir candidat pour le titre de MVP du tournoi. Westerlund (19) aura son rôle à jouer en zone défensive dans les moments cruciaux. Broberg (17!) est un espoir de premier plan en vue du prochain repêchage de la LNH et voudra prouver ce qu’il vaut. J’ai hâte d’en savoir davantage sur lui.

La défensive suédoise est selon moi la meilleure du tournoi. Je pense même qu’elle vient dans une certaine mesure remplacer l’attaque très moyenne de l’équipe. La relance sera tellement bien faite et rapide que les attaquants n’auront besoin que de rapidité et d’une peu de vision et ils seront dans la zone adverse dans le temps de le dire.

J’ai moins regardé jouer les défenseurs dernièrement, alors je me demande s’il seront en mesure de bien se défendre lorsque embouteillés dans leur territoire. Je sais que la plupart ont l’habitude de bien le faire. Mais la jeunesse de la brigade m’inquiète un peu.

Si l’attaque est moins forte que l’an dernier, la défense est elle meilleure. Et ce, même en l’absence d’un certain Rasmus Dahlin (NHL) et de Timothy Liljegren (blessé). Les deux auraient eu un grand impact, c’est clair. S’il est vrai que la meilleure défense est une bonne attaque, la Suède est cuite. Mais si la défensive gagne des championnats, le pays a déjà une main sur le trophée.

Photo : capture d’écran YouTube

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s