Tous les yeux étaient rivés vers un certain Rasmus Dahlin au dernier Championnat Mondial Junior de hockey. La situation a placé dans l’ombre d’autres excellents joueurs suédois. Le capitaine actuel de l’équipe Erik Brannstrom en fait partie. Il devrait épater la galerie cette année.

Avant le tournoi, Brannstrom connaissait un début de carrière en Amérique du Nord pas loin d’extraordinaire. À 19 ans seulement, il a présentement à sa fiche 20 points en seulement 24 matchs dans la Ligue américaine avec les Wolves de Chicago, club-école des Golden Knights de Vegas qui l’ont repêché au 15e rang du repêchage de 2017.

J’ai toujours adoré le jeune défenseur. Mon amour pour la Suède vient probablement en grande partie de lui. J’avais donc un petit pincement au cœur l’an dernier, en voyant Dahlin être mis en vitrine par les médias (je généralise) comme s’il était l’unique défenseur de la brigade suédoise. Évidemment, les fans étaient aussi dans la vague et le jeu de Brannstrom n’était pas ou très peu apprécié.

Branny, comme j’aime bien l’appelé, a terminé le tournoi avec 4 points en 7 matchs et a selon moi eu un grand rôle à jouer pour que la Suède atteigne la grande finale. Il était utilisé à toutes les sauces.

J’avais évidemment un parti pris bien avant le tournoi, mais j’ai trouvé Brannstrom meilleur que Dahlin l’an passé, overall. L’âge en est pour quelque chose, c’est certain, et l’expérience aussi. Néanmoins, je préférais voir Brannstrom dans des situations importantes, surtout défensivement, que le jeune prodige finalement repêché par les Sabres de Buffalo.

Ceci dit, cette année, aucun débat à avoir. Erik Brannstrom est le meilleur défenseur de l’équipe suédoise. Probablement le meilleur joueur aussi. Il l’a prouvé hier avec deux buts dans une victoire de 2-1 face à la Finlande.

Il sera beaucoup utilisé, mais la profondeur incroyable de la brigade dont il fait partie lui permettra aussi de rester dans une forme raisonnable jusqu’à la fin du tournoi.

Pour plusieurs analystes, sa place dans l’équipe d’étoiles du tournoi est présentement à perdre. Avant même que le tournoi commence, presque tout le monde le voit comme un des deux défenseurs méritants. Si la Suède devait mettre la main sur l’or cette année, croyez-moi qu’Erik Brannstrom aura eu son grand rôle à jouer et que le titre de MVP du tournoi pourrait bien lui être remis.

Photo : capture d’écran YouTube

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s